Archives
 
Vous êtes ici> > Bacounis > Jean Travelletti

Jean Travelletti 1861-1937

Fils de Jean Travelletti et de Crésence Rudaz, fille du « Tsatelan Rude »

Après des études d’ingénieur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich, il émigre en 1886 au Mexique, dans les mines du Boléo et construit le chemin de fer de Santa Rosalia. De 1889- à 1893, il étudie la traversée de la Cordillères pour le chemin de fer transandin (Argentine-Chili) et devient ingénieur en chef de la compagnie du chemin de fer Transandin « Clark & Cie » (Chili).

Il revient en Suisse en 1896, dirige les travaux de la route du Grimsel et est nommé adjoint à la direction des travaux du chemin de fer du Gornergrat puis ingénieur en chef de l’entreprise du tunnel du Simplon à Iselle.

Entre 1900 et 1903, il ouvre un bureau technique à Sion, étudie le chemin de fer Sion-Mayens de Sion, obtient la concession des forces hydrauliques de la Borgne, puis devient directeur de la société valaisanne de construction à Martigny qui réalise, sous sa direction, le chemin de fer du Martigny-Châtelard.

Sa passion pour les mines le mène à quitter le pays en 1904 pour devenir successivement directeur des mines d’Ain Barbar en Algérie, puis des mines de cuivre de Catémou au Chili (où il réorganise l’exploitation minière et la reconstruction des usines et fonderies après le tremblement de terre de Valparaiso), puis, durant la guerre, consultant pour des exploitations minières à Campanario en Espagne, au Chili, en Algérie, en Suisse, (Grône) et en Tunisie.

En 1919, il part en France et est nommé ingénieur en Chef et directeur de travaux de l’aménagement de la Thuyères (Aveyron) puis responsable de l’entreprise de reconstruction à Epernay.

En 1925, il part à Damas en tant qu’ingénieur en chef des travaux d’adduction des eaux d’Ain-Figh, étudie un projet de barrage à la Dixence et revient en Suisse en 1929 où il dirige les travaux de correction du torrent de St-Barthélemy.

Infatigable voyageur, épris de liberté, il s’est éteint en 1937 à Vex où il repose.

Copie d’un texte transmis par Marcel Rudaz (027/207.27.81), un de ses petits neveux, qui conserve et expose à Vex un partie des documents relatifs à Jean Travelletti.
 

Imprimer le contenu de cette page Recommander cette adresse à un ami Télécharger cette page en PDF
©powered by /boomerang - Photos : Photo-genic.ch et Pierre-Alain Oggier - 2011
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok