Vous êtes ici> > Patrimoine culturel et naturel > Le Vallon de la Borgne > Bisse de Fang

Bisse de Fang

(Communes d’Hérémence et de Vex)

Une importante convention est signée en 1825 entre Vex et Hérémence. Elle stipule que la Commune de Vex est autorisée à prélever de l’eau dans la Borgne, pour alimenter le Bisse de Fang, à condition d’acquitter une taxe annuelle d’un louis, soit l’équivalent de 16 francs suisses.
Le Bisse de Fang prenait sa source dans la Dixence, à 1060 m d’altitude, au-dessus du pont du Sauterot et, après un parcours d’environ 7 km 500, traversant prés de fauche, forêts de feuillus et d’épicéas, il achevait sa course dans le torrent du Croux, à Vex. Il arrosait les prairies en dessous de la cote 1000.

La construction du bisse est certainement bien antérieure à 1825. Dans un premier temps, le bisse n’a été aménagé que sur la Commune d’Hérémence, jusqu’à Piletta. Les gens de Vex construisirent ensuite un bisse nouveau, en prolongement de l’ancien, de Piletta à Vex, puis
agrandirent l’ancien bisse pour répondre aux besoins en eau de la Commune. Différentes conventions ont été signées entre les deux communes. Quant aux statuts du consortage du bisse, ils ont été homologués par le Conseil d’Etat le 7 mars 1922. 608 droits étaient inscrits
au Registre foncier de Sion.

En 1963, d’importants dégâts furent causés au Bisse de Fang, à la suite de la rupture de la digue de Prafleuri. Des travaux de réparation furent entrepris ainsi que la construction d’un « dessableur ». En 1964, Grande-Dixence SA a aménagé une prise d’eau pouvant alimenter le Bisse de Fang à raison de 250 litres/seconde.

Par la suite, l’exploitation du Bisse de Fang devenant chaque année de plus en plus coûteuse, les fuites étant importantes (pour 300 l pris au départ, il n’en restaient à l’arrivée que 110), les consorts décident, en mars 1978, de céder irrévocablement l’exploitation du bisse de Fang à la Commune de Vex. Les chenaux, l’outillage et la maison des gardes de Malatré devenaient
propriété de la Commune de Vex. Cette année-là, le bisse ne fut pas mis en charge.

Dans le cadre d’une étude globale de l’irrigation de la Commune de Vex, on décida que les propriétés situées en dessous du Bisse de Fang seraient arrosées par l’eau du Tunnel AIAG provenant de la Dixence puis acheminée vers le Château d’eau et l’Usine de la Chatte à Bramois, tandis que celles situées en dessus, le seraient par l’eau provenant du bisse d’Hérémence, soit des tuyaux de la Plannire. Ainsi fut abandonné le Bisse de Fang ! C’était
le début de l’arrosage par aspersion.

En 1986, le Bisse de Fang fut partiellement remis en eau, depuis le Torrent de la Corgnola, après d’importants travaux, dans le but d’aménager sur ses berges une promenade agréable. La cabane des gardes, située près du torrent de la Corgnola a elle aussi été magnifiquement restaurée. Actuellement, l’eau ne chante plus dans le bisse… car celui-ci n’était plus assez étanche et mettait en danger la route d’Evolène, mais vous y découvrirez un décor paisible, de multiples essences aux senteurs agréables et la présence de nombreux oiseaux et autres habitants de la forêt. 

Imprimer le contenu de cette page Recommander cette adresse à un ami Télécharger cette page en PDF
©powered by /boomerang - Photos : Photo-genic.ch et Pierre-Alain Oggier - 2011